lundi, décembre 5, 2022
Home Immobilier Comment calculer la capacité d'emprunt immobilier ?

Comment calculer la capacité d’emprunt immobilier ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier et avez pour cela la nécessité de calculer précisément votre capacité d’emprunt ?

Découvrez sans plus tarder l’ensemble de nos éléments de réponse pour vous permettre de mieux appréhender cette étape-clé qui conditionne grandement la réussite de votre projet immobilier. On vous en dit davantage.

Pourquoi calculer sa capacité d’emprunt immobilier ?

Calculer sa capacité d’emprunt immobilier revête une importance toute particulière car cette étape vous permet de connaître le montant maximum qu’il vous est possible d’emprunter sur une période donnée, en fonction de vos ressources financières et des charges que vous avez à supporter chaque mois.

Avant de démarrer tout démarche auprès de votre courtier ou votre banquier, il peut donc être particulièrement judicieux de réaliser une simulation pour faire le point sur votre situation et vos besoins en terme de financement sur le site trouver-mon-pret-immo.fr
. De cette manière, une fois ce constat établi, vous pouvez envisager plus sereinement votre future demande de prêt immobilier.

Quels sont les éléments pris en compte dans le calcul ?

De manière à établir avec précision votre capacité d’emprunt immobilier, celle-ci est déterminée en fonction des éléments suivants :

  • Les revenus et ceux du co-emprunteur (salaires, primes, pensions, retraites, revenus non professionnels…)
  • Les charges fixes (loyers, crédits, autres charges mensuelles…)
  • Le type de logement (ancien ou neuf)
  • Le montant de l’apport personnel (si vous en disposez)
  • La durée envisagée du crédit
  • Le type de prêt souhaité (taux fixe ou taux révisable)
  • L’âge du ou des souscripteur(s)

Comment connaître sa capacité d’emprunt ?

De manière générale, le taux d’emprunt immobilier couramment admis par les établissements bancaires est de l’ordre de 33 %. En clair, vos futures mensualités ne pourront pas excéder 33 % de vos revenus mensuels, auxquels sont soustraites vos charges fixes.

Au-delà de ce taux, le risque de défaut de remboursement est jugé comme trop important. Si, par contre, votre ménage bénéficie de revenus confortables, le taux d’emprunt peut dépasser ce seuil et parfois même atteindre les 35 ou 40 %. Le ménages aux revenus les plus modestes se verront quant à limités à un taux ne pouvant généralement pas dépasser les 30 %, bien qu’aucune règle absolue n’existe en la matière.

Si vous souhaitez réaliser un premier constat quant à votre capacité d’emprunt, il vous suffit alors de réaliser le calcul qui suit :

Taux d’emprunt = ensemble des charges fixes / revenus nets des emprunteurs x 100

Ainsi, si votre ménage perçoit 2000 euros de revenus par mois et que vos charges fixes s’élèvent quant à elles à 600 euros, votre capacité d’emprunt immobilier est alors de 30 %. Les établissement bancaires peuvent donc parfaitement vous considérer comme un emprunteur solvable.

Dès lors, vous pouvez déterminer plus sereinement le montant maximum qu’il vous sera possible de rembourser chaque mois et la durée de remboursement la plus courte qui soit de manière à réduire le montant des intérêts à payer auprès de votre banque.

Plus populaires

Les activités incontournables dans les Landes

Les Landes constituent une merveilleuse destination de vacances au cœur de la nature. Ce département situé dans le sud-ouest de la France regorge en...

Pourquoi investir dans un matelas de luxe ?

Vous avez tendance à vous tourner et vous retourner dans votre lit toute la nuit ? Vous en avez marre de vous réveiller tous les...

Alsace : découvrir la route des vins en voiture

La route d'Alsace est l'un des trajets les plus admirés et les plus agréables en France. Elle traverse une centaine de villes et villages....

Pulls de Noël : pour passer un magnifique Noël

Plus que la fête de la nativité, Noël est généralement l’un des meilleurs moments de l’année. Cette célébration rassemble les familles et les amis...