Chapelle des Ursulines de Montbard (historique)
 

La chapelle des Ursulines, l'ancienne chapelle de l'Institution Buffon fut construite en 1870. Elle accueillait les soeurs Ursulines, congrégation fondée au Moyen-âge en Italie et sous la protection de Sainte Ursule. A Montbard, les soeurs prodigueront un enseignement pour l'éduction des jeunes filles.
Le musée des Beaux-arts est fondé en 1938 par Gabriel Venet (1884-1954), artiste peintre et premier conservateur du musée. Mais ce n'est qu'en 1980 que le musée s'installe dans l'ancienne chapelle, à la demande de Louis Arnoux, lui-même artiste peintre et conservateur de 1959 à 1997. Gabriel Venet né en 1884 à Saint-Quentin, il ambitionne adolescent d'entrer à l'école militaire de Saint-Cyr. En 1900, il part pour Reims avec son père afin de terminer son lycée. Il décide alors de devenir peintre. Il part s'installer à Paris pour apprendre dans l'atelier de Victor Marie et après des années de travail, il est nommé sociétaire des salons nationaux. En 1924, il s'installe à Saint-Remy à quelques kilomètres de Montbard puis à Buffon en 1935 et c'est ainsi qu'il réalise de nombreuses peintures de la région. Dès 1937, il fonde un musée en réunissant une cinquantaine d'oeuvres (Brayer, Belot, Heintz...), mais ce n'est qu'en 1946 que ces oeuvres sont présentées dans un petit local. Le musée est transféré ensuite dans l'ancienne orangerie de Buffon, connue alors sous le nom d'anciennes écuries. Ce n'est qu'en 1980 que l'ensemble des oeuvres trouve enfin un site et un écrin avec la chapelle des Ursulines rue Piron. Gabriel Venet est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur, Chevalier des Palmes Académiques et obtient la médaille d'or des Artistes Français. Il meurt en 1957, laissant derrière lui le souvenir d'un artiste reconnu, d'un homme remarquable et charmant, un patrimoine et un héritage légués aux Montbardois.
Ernest Boguet, 1902-1875 Les beaux-arts de Dijon, de Nancy, de Paris, les Arts Décoratifs...un peintre et des toiles pudiques, sensibles qui expriment des tranches de vie parfois difficiles (la guerre). De la lumière, de la sensibilité, un touché de la matière qui nous donnent à regarder avec humilité des gens, des choses et des quotidiens simples.
Chantal Quenneville, 1897-1969. Née en Normandie, sa famille s'installe en 1906 à Montbard. Elle suivra des études à l'école normale d'institutrices avant de partir en 1915 pour Paris afin de devenir professeur aux Arts Décoratifs. En 1921, elle épouse le pianiste Adolphe Hallis. Gabriel Venet disait d'elle qu'elle "excelle à traduire les vibrations de la lumière". Louis Arnoux, 1913- Né à Montbard, son goût pour la peinture se développera très tôt et il suivra les cours de l'école des beaux-arts de Dijon. Dès 1943, suite à une exposition de peintures, quelques unes de ses toiles viennent compléter la collection du musée des beaux-arts de Montbard. Gabriel Venet voit en Arnoux un jeune peintre plein de promesses et doué d'une "nature sensible et sincère". En 1959 il est nommé conservateur du musée des beaux-arts de Montbard à la suite de Gabriel Venet. Il assurera ses fonctions avec passion et dévouement.