Banniere

 
  Retour fiche musée
 
  Galerie
 

   Les plaisirs de l'hiver

 Paysage d'Italie

 Le Christ et la femme adultère

 Le Festin des dieux

 Bureau de dame à deux pentes

 Mucius Scaevola et Porsenna

 Poliphile au bain des nymphes

 Putto chantant

 Personnage assis, étude de draperie

 Homme nu renversé sur le sol (Figure pour la Course de chevaux des barberi)

 Putto jouant de la basse de viole

 Vénus donnant ses armes à Enée

 La vague

 Suzanne et les vieillards

 La Jeune Fille au collier de jais

 
 
 
  Recherche

 
 
 
Contact

Info légales
english deutsch italiano
 
Dijon, Musée Magnin
 
Suzanne et les vieillards
  Alessandro Allori (1535-1607), Suzanne et les vieillards, 1561, huile sur toile, H. 2,20 L. 1,17 m


Les deux vieillards, obsédés par la beauté d'une jeune femme nommée Suzanne, décident de la surprendre pendant son bain dans son jardin, pour raconter qu'elle les a attirés et ruiner sa réputation. Le peintre a dramatisé la scène ; l'extrême densité de la composition, de même que la ligne serpentine du corps féminin et la vigueur des tons acides jaunes et bleus-verts hérités de son maître Bronzino, sont typiques du maniérisme florentin. La présence anecdotique du chien et la préciosité toute flamande des tissus ou de l'ornement de la chevelure nourrissent cet "art pour l'art" influencé par un certain art flamand affectionné par les Médicis.